Page en construction

Lorsque la femme chevauche les contractions en gérant la douleur, qu'elle commence à gravir "son Mont-Blanc", elle rentre petit à petit dans sa bulle et est de moins en moins présente à ce qui l'entoure.

Elle commence à entrer dans le vortex de la naissance et à traverser des états de conscience modifiée. Elle entend tout haut ce que les autres pensent tout bas.

 

De son côté, l'enfant perçoit l'intériorité de sa mère et des personnes présentes, même in utero. Il traverse lui aussi des états de conscience modifiée, mais en sens inverse...un peu comme le spectateur plongé dans l'histoire qui se déroule sous ses yeux sur le grand écran et qui en sort progressivement pour finir par se retrouver sur le trottoir du cinéma dans la réalité de la vie.

 

Mère et enfant se retrouvent tous les deux dans le moment de pause qui précède l'expulsion, pour une rencontre quantique avant leur rencontre physique.

 



J'ai moi-même vécu trois accouchements physiologiques et ai traversé le vortex de la naissance. J'ai dormi juste avant la sortie de mes enfants et j'ai le souvenir d'avoir rêvé...mais je ne me souviens de rien de précis car je n'avais pas la conscience de ce qui se jouait à ce moment là, ni l'équipe médicale non plus!

Je suis heureuse aujourd'hui de pouvoir partager ce versant là de la naissance dans l'accompagnement que je propose pour favoriser l'opportunité de vivre ce moment unique de grande conscience qu'une mère peut partager avec son enfant.